• 01.49.89.24.06
  • 01.49.89.24.06
ICARE N°261 LES AVIONS BIMOTEURS COMMERCIAUX LOCKHEED (2ème partie)

ICARE N°261 LES AVIONS BIMOTEURS COMMERCIAUX LOCKHEED (2ème partie)

22,00 €

En stock

Description

Edito ICARE n°261

Les avions bimoteurs commerciaux Lockheed (2ème partie)


ICARE vous présente dans ce second volume la suite de la saga des bimoteurs commerciaux

Lockheed sous les couleurs françaises, en l’occurrence celle à partir de novembre 1942. Ces appareils rendirent de grands services aux forces combattantes en terres africaines, en particulier lors des reconquêtes du Fezzan et de la Tripolitaine, puis la vie économique repartant en France à la fin du conflit, ils participèrent à la renaissance d’Air France. L’entrée dans la flotte d’appareils modernes et de plus grande capacité les cantonnèrent ensuite aux lignes depuis Dakar et Alger. A partir de janvier 1948 jusqu’en 1952, on retrouvera ces vénérables appareils en particulier au sein de la compagnie SATT ambitionnant de faire du grand tourisme africain. Puis vinrent des compagnies dites de travail aérien qui n’eurent qu’à se louer de leur capacité et de leur confort. Le seul exemplaire qui vole encore en France, celui de Bernard et Antoine Chabbert, enchante toujours autant les foules lors des meetings en cette année 2022.


En 1988, peu avant la chute du mur de Berlin, l’URSS conçut le Tupolev Tu-155, le tout premier avion au monde propulsé par hydrogène. Malgré le fait qu’il n’effectua que quelques vols, ce concept futuriste démontra sa faisabilité mais ce projet prometteur ne résista pas aux restrictions budgétaires.


A l’heure où les grands constructeurs aéronautiques s’attèlent à étudier cette alternative pour préparer la transition écologique, il nous a paru intéressant de remonter quelques décennies en arrière. Quand on évoque les grands raids de l’entre-deux guerres, ceux de Lindbergh, Costes et Bellonte, Mermoz sont le plus souvent cités. Un autre exploit mérite tout autant d’être souligné, celui de l’avion Couzinet « Biarritz » qui réalisa en 1932 la première liaison aérienne entre Paris et le lointain territoire de la Nouvelle-Calédonie.

Le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget a fort à propos officiellement inauguré le 5 avril dernier une vitrine à l’occasion des 90 ans de cette tentative réussie.


Une page va se tourner cet été, la compagnie Air France va définitivement quitter l’aérogare historique des Invalides dans Paris, point de départ dès 1946 des cars de passagers en direction de l’aéroport du Bourget puis d’Orly. Le Musée Air France va ainsi devoir être déplacé vers l’aéroport de Roissy où les installations permettront de perpétuer la mémoire de la compagnie historique de la France.


Informations supplémentaires sur le produit

Sommaire
Sommaire n°261 Les avions bimoteurs commerciaux Lockheed (2ème partie) ACTUALITÉS P6 Il y a 90 ans, la première liaison aérienne France - Nouvelle-Calédonie (du 6 mars au 5 avril 1932) par Bertrand Dévé et Jean-Pierre Dussurget P20 2022, année charnière pour le Musée Air France par Jean Signoret DOSSIERS P26 En 1988, l’URSS fit voler le Tu-155, premier avion à hydrogène par Francis Pollet P34 Les avions bimoteurs commerciaux Lockheed dans les compagnies françaises (2ème partie) par Vital Ferry P136 LA SÉLECTION DE LIVRES