Nouveau

ICARE N°253, LE RAID SUR L'ATLANTIQUE SUD DE PIERRE DE SAINT ROMAN

En stock

20,00
Le prix inclut la TVA mais pas la livraison .


Modes de livraison possibles: Expédition par Colissimo Fr., Expédition par Colissimo UE, Expédition par Colissimo Expert Int. Hors UE, Expédition par Colissimo Expert Int. UE, Expédition par Colissimo Outre-Mer

EDITO ICARE N° 253 

 

LE RAID SUR L’ATLANTIQUE SUD DE PIERRE DE SAINT ROMAN

 

 

L’année aéronautique 1927 a été particulièrement riche en tentatives de traversées océaniques, puisque pas moins de vingt-trois ont eu lieu.

L'histoire n'aura retenu que les deux plus célèbres couronnées de succès : celle de Charles Lindbergh sur l'Atlantique nord et celle de Dieudonné Costes et Joseph Le Brix sur l'Atlantique sud.

 

Certaines se sont terminées tragiquement par la disparition de leur équipage, c'est précisément le cas de celui de Pierre de Saint Roman, parti de Saint-Louis-du-Sénégal pour rejoindre le Brésil dont la presse de l'époque s'était largement fait l'écho mais qui a été effacé de la mémoire collective. Grâce aux archives qui nous ont été confiées par la famille, ICARE tente de réparer cette injustice.

Un autre exploit s'est déroulé en décembre dernier, et qui vient tout juste d'être homologué par la FAI, celui du pilote américain William Harrelson déjà connu pour son tour du monde par les pôles fin 2014.

Il s'est attaqué cette fois-ci au record de vitesse autour du monde d'est en ouest à bord d'un monomoteur, le tout réalisé en cinq étapes seulement.

Un défi techniquement et physiologiquement incroyable.

Nous vous ferons découvrir le musée aéronautique de Birmanie, implanté depuis 2012 dans la nouvelle capitale quelque peu fantôme de Naypyidaw où les très rares visiteurs peuvent admirer nombre d’avions et d’hélicoptères d'origines anglaise, américaine, chinoise, russe (de l'époque soviétique) et française. Une visite intéressante que bien peu d'entre vous aurez l'opportunité de faire.

Avec un premier vol en 1957, le Tupolev Tu-114 doté de quatre turbopropulseurs, version civile du bombardier TU-95 Bear, a longtemps été le seul avion capable de relier Moscou à Cuba.

Il fut également un temps l'objet d'une exploitation conjointe avec la compagnie Japan Airlines avant d'être détrôné par le quadriréacteur Iliouchine Il-62.

Doté d'une silhouette caractéristique, il détient toujours plusieurs records de vitesse dans sa catégorie.

Bonne lecture.

 

 

 

 

 

Parcourir également ces catégories : Page d'accueil, Les Numéros, Dernières parutions